sam.

23

juil.

2016

AU TELEPHONE

Gildas est occupé à classer ses timbres. Le téléphone sonne.

Gildas décroche. En bruit de fond il perçoit la rumeur de plusieurs voix, comme dans une pièce où plusieurs personnes travaillent ensemble. Un open space, c'est ça ? Gildas met le haut-parleur en fonctionnement, pose le combiné et se remet à son classement. La personne au téléphone débite son argumentaire.

 - Excusez-moi, Mademoiselle, j'ai été dérangé dans mon écoute, vous disiez ?...

La voix reprend, les minutes passent.

 - Cette fois, c'est le chat qui m'a fait perdre le fil...

L'argumentaire est repris une deuxième fois. Puis une troisième. Enfin la voix s'énerve. Elle menace de mettre le correspondant en relation avec le directeur.

 - Je ne demande que ça. Je vous en remercie.

 

     Le directeur est en ligne. Gildas argumente son opposition au démarchage téléphonique, à la perturbation qu'elle provoque dans son activité, au mépris qu'elle manifeste alors qu'il a notifié son refus en bonne et due forme par les voies conseillées...

     Cette société n'a jamais rappelé.