ven.

25

nov.

2016

LA FONTAINE & l 'INFORMATIQUE

Sans avertissement le site Macalus supprime la possibilité de copier l'adresse d'une publication que tu viens d'y télécharger !

Macalus est gratuit, d'accord... Ce n'est pas une raison ! Tu incrimines leur manque de respect dû aux utilisateurs fidèles. L'envie te prend de protester, de leur écrire... tu vas illico fermer ton compte... des tournures de phrases te ronflent dans la tête... et tout bien pesé, leur service est-il d'une qualité telle qu'on ne puisse trouver mieux ailleurs ?

Le renard de M. de La Fontaine l'avait prévu :

Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des googeats .

 

Plusieurs jours durant, tu explores les offres disponibles en matière de flapbouc. Tu compares, tu soupèses.

M. de La Fontaine avait anticipé la situation :

Patience et longueur de temps

Font plus que force ni que rage.

 

Puis un jour en activant ton explorateur de fichiers, tu retrouves une note documentaire, de celles que tu rédiges pour mémoriser les opérations nouvelles. Dans cette note, tu t'expliquais la procédure modifiée d'accès aux fonctions de partage dans Macalus. Pile ce qu'il te faut, ce que tu avais oublié et qui existait bel et bien. C'est là sous tes yeux, tapé par ton propre clavier, expliqué avec tes propres mots. Tu renonces à tes aigreurs, tu ravales tes récriminations infondées, tu n'as plus qu'à t'en prendre à toi-même.

L'alouette de M. de La Fontaine possédait cette sagesse :

Ne t'attends qu'à toi seul. **

 

* Réforme de l'orthographe oblige.

** L'Alouette et ses Petits avec le Maître d'un champ.